Vendredi, fin de matinée, notre teacher nous propose de terminer le cours par une petite party en l'honneur des élèves qui nous quittent. 30 minutes de détente. Au menu, une boîte de biscuits et des verres d'eau du distributeur... Ils savent faire la fête ces américains ;-)


A gauche, Jil, la prof. Les students: 3 coréens, 4 espagnols, 2 turques, 1 brésilienne...

Comme d'hab, l'après-midi consiste en balade-découverte en compagnie des espagnols. Magdalene et Guillem s'en vont demain... C'est notre dernier trip ensemble :'(


Guillem, Stéphane (le french guy de la bande), Victor, Magdalene et Isabel

Après le petit sandwich de chez Olive's (le lunch du vendredi), visite du NBC Store. Nous devons reporter la visite guidée des studios à un de ces week-ends. En semaine, la visite se limite à un studio.


Sacré Joey ;-)

Times Square ou le rêve américain:

L'Amérique n'est pas que puritaine...

J'ai aussi rencontré Spiderman, mais je vous ferai grâce de la photo, il n'était pas sexy pour un sou dans son costume de carnaval à 3 balles :-(

So, en soirée:




Here we are !

Nous voilà au Madison Square Garden pour un match féminin: New York Liberty contre Houston Comets. Haaaaa, l'ambiance des stades ;-)

Au programme samedi matin: visite de l'Hispanic Society of America , qui se situe à 300 mètres de l'appart (bel effort), et de la Morris-Jumel Mansion (au moins 6 blocs plus loin :-)). La Morris-Jumel Mansion est la dernière maison de style géorgien à NY et a été occupée par Washington en 1776 (quand même).


Oui oui, vous êtes bien à New York!

En soirée, sport. Toujours les fesses sur un siège ;-)

L'avantage d'habiter près du Bronx, c'est de pouvoir se rendre au Yankee Stadium à pieds ;-) Vous avez dit le Bronx ?


de l'extérieur


de l'intérieur ;-)

C'est quand même très spécial, le baseball. De un, je n'ai toujours pas compris l'entièreté des règles, même si ça fait doucement son chemin. Et de deux, il se passe un truc intéressant plus ou moins toutes les 30 minutes, ce qui laisse le temps de voir venir (et donc de manger des hot-dogs, mais c'est une autre histoire)... Mais on assiste parfois à un ou deux splendides catches (par exemple, 3 mètres de glissades sur le ventre pour attraper la balle) qui valent le détour.

Mais! Rien de tel qu'une bonne soirée dans un stadium pour s'imprégner de la vie américaine: odeur de junk food vous remplissant les narines (et junk food remplissant leur bide, parfois le mien aussi ;-)) et Bud Light faisant descendre le tout. Ca vaut bien un bon stade de foot belge, non ?

Quelque part, le stade doit aussi être le lieu de rencontre des FA (fat anomymes), c'est pas possible autrement... Ou alors, ils font des concours, je sais pas...

Dimanche, 9h. Un peu tôt pour le brunch. Mais je me permets tout de même mon premier vrai breakfast dans le quartier (en compagnie de mon guide, of course): omelette-bacon accompagnée de pain grillé et bol de fruits frais. Slurp :-)

Me voilà full pour la journée (finalement, ça vaut bien un brunch)... balade dans le parc du quartier, lecture, musique... rien de touristique aujourd'hui ;-)

Soirée dans le New Jersey en compagnie d'américains: Italian Festival

Mon premier jour sans croiser ni entendre un seul francophone! Il était temps :-)

Pour résumé, l'Italian Festival est un festival musical dont le concept ressemble à celui des Fêtes de Wallonie: de multiples groupes jouant sur de petites scènes un peu partout. Et de la bouffe partout, évidemment. Ca vaut le déplacement :-) (enfin, de New York, pour le moins).

Il y a tout de même quelques différences avec les fêtes de Wallo: - il n'y a pas de Péquet, - du coup, il n'y a pas de mecs (ou nanas, entendons-nous bien) qui vomissent partout ou se mettent sur la tronche, - il y a beaucoup plus d'italiens, black people et hispaniques qu'à Namur, - et forcément beaucoup moins de belges, marocains, turques, paki et albanais, - et il n'y a pas de petits-gris, ce qui n'est pas pour me déplaire :-)

(vous remarquerez le professionnalisme de cette liste à puces de style écriture-web... je vous rassure, ce n'est qu'un dérapage, ça n'arrivera plus ;-))

Mais! La bouffe est semblable à la nôtre: de vrais pains-saucisses-oignons-Ketchup, ce qui change du Hot-Dog en plastique et du Pretzel (dont je n'arrive pas à retenir l'orthographe mais que j'aime bien quand même). Nougats, pommes d'amour, crêpes (des vraies de vraies), etc.

Et j'allais oublier le brake dance fight de quartier en fin de soirée. J'adore :-)

Excellente soirée de musique et de danse, donc !

Sur ce, je vais essayer de garder ma moyenne de 5 heures de sommeil...